Roubaix

Quelques mots sur ce tableau :  MA VILLE !!  j’y suis né et y habite toujours.  On voit sur la miniature le château de Pierre de Roubaix, la Halle aux draps et l’église Saint Martin, dont la tour massive existe encore. La nef a été remaniée au 19éme siècle.

Au centre de la miniature, la place (actuelle Grand-place) la route part vers la gauche vers la chapelle du Saint Sépulcre (emplacement actuel de la Banque de France et place de la Liberté). Sur la droite c’est la rue actuelle du Général Sarrail au coin de laquelle on voit l’hôpital Sainte Elisabeth, deux corps de bâtiments avec son clocheton. Sur la droite de l’église St Martin en biais, la rue du Vieil Abreuvoir.   A l’arrière plan deux moulins sur la plaine des Hauts Champs. La ville ne comptait alors en 1603 que environ 3000 âmes. L’expansion industrielle du 19éme siècle Roubaix a fait monter cette démographie à plus de 120000 habitants.  

J’y ai exposé en 2000, l’une de mes premières présentations, dans l’hôtel de ville au 3éme étage, dans le grand hall d’honneur entre la salle de mariage et celle du Conseil municipal.

L’encadrement est de fleurs diverses sur fond noir, filets d’or de type godrons.