Saint-Amand-les-Eaux et l’Abbaye du XIème siècle

Quelques mots sur ce tableau :    La vue nous présente la ville en second plan. Au premier plan, nous sommes attirés par la présence du moulin des Loups et de la « justice » formée de deux potences. A droite la Maladrerie et la chapelle des Malades.

La ville est séparée en deux parties par la Scarpe . A droite le bourg et son église. A gauche la ville entourant l’ Abbatiale de proportions très imposantes. A noter que subsiste à notre époque la tour elle même reconstruite au XVII éme siècle sur les bases de l’édifice que l’on voit ici. ( Se reporter à la planche (Abbaye de Saint Amand).

L’encadrement est un magnifique décor de fleurs diverses sur fond de parchemin . Le cartouche relativement sobre est surmonté des armoiries : d’azur à une épée d’argent posée en pal, la pointe en haut, accostée de deux fleurs de lys d’or. 

L’Abbaye de Saint-Amand-les-Eaux

Quelques mots sur ce tableau :    Cette planche nous montre en plus gros plan et détails par rapport à la vue générale de la ville, l’abbaye de Saint Amand telle qu’elle apparaissait au début du XVIéme siècle. Elle succédait à celle déjà édifiée au VIIéme siècle et datait du XIéme.

On peut voir outre les bâtiments de la gauche, l’église abbatiale romane, masse imposante avec ses nombreuses ouvertures et couverte d’ardoise. Elle est prolongée à l’extrême droite et au sud du bâtiment par une chapelle surmontée d’un clocheton. De cet ensemble on peut noter le mélange de pierre et de briques avec pignons à redents caractéristique du XVIéme siècle.

Mais ce qui est intéressant c’est la grosse tour d’angle, au centre de la vue, tour porche de l’église qui datant sans doute de l’an 1000,  épargnée par un précédent incendie a été la base du complexe monastique construit en 1633 par l’abbé Nicolas Dubois. Elle est même gardée par divers éléments à l’intérieur de la tour abbatiale de style baroque que l’on connait à notre époque et qui vient d’être restaurée après 8 années en 2012.

L’encadrement est fait de fruits divers sur fond de parchemin vieilli. Le cartouche est surmonté des armoiries des abbés posées sur une crosse d’or le crosseron tourné à gauche : parti d’or à une aigle bicéphale de sable  issant de parti et d’azur fleurdelysé d’or.