Famille de Croÿ

Famille de CROY – Historique

On prononce ce nom (kro-ï) et non croix, ni croye . Très ancienne famille, dont les descendants subsistent encore aujourd’hui en Europe, notamment en Autriche  (de Croÿ Dülmen, et en Belgique de Croÿ Roeulx et de Croÿ Solre)

Elle tire son nom de la localité de CROUY (département de la Somme, canton de Picquigny près d’Amiens) Les généalogistes la faisaient remonter aux anciens rois de Hongrie, famille des Arpads, par Dandré II , dit le Jérosolimitain .  Elle a sa tige en la personne de Gérard 1er de Picquigny, vidame d’Amiens, qui vivait au commencement du XII éme siècle.

Philippe III , sire de Croÿ, III éme duc d’Arschot, prince de Chimay, mourut en 1595. Il vivait au Château de Beaumont en Belgique actuelle, alors Pays Bas Espagnols. Son épouse était Jeanne de Comines et de Halluin. Ils eurent deux enfants, Charles (qui nous intéresse plus particulièrement) et Anne.

 Armes de Croÿ : d’argent à trois faces de gueules.

Le fils CHARLES, né le 1er juillet 1560 épousa en premières noces, le 3 septembre 1580, la veuve de Lancelot de Berlaymont, Marie de Brimeu, riche héritière picarde qui mourut en mars 1605, puis en secondes noces, en décembre 1605, sa cousine germaine Dorothée de Croÿ. Il mourut en son château natal de Beaumont le 12 janvier 1612 sans héritier légitime.

Sa sœur ANNE, porta l’héritage dans la maison de LIGNE, par son mariage avec Charles de Ligne, prince d’Arenberg.

De la tige principale sont sortis les marquis d’Havré (éteints) ; les ducs de Croÿ, sortis des marquis d’Havré (éteints) ; les seigneurs de Roeux ; les seigneurs de Cresecques, puis comtes de Roeux ; les princes de Croÿ, sortis de comtes de Roeux ; les comtes de Chimay (éteints) sortis des premiers seigneurs de Croÿ, les comtes de Solre, sortis de comtes de Chimay ; les barons de Molembais , sortis des comtes de Solre, et les derniers ducs d’Havré  également sortis des derniers comtes de Solre.

La terre de Croÿ avait été érigée en duché par Henri IV en 1598 pour Charles de CROY, duc d’Arschot.

La famille a donné un maréchal à la France : EMMANUEL , prince de Solre, duc de CROY en 1767 . Né en 1718, décédé en 1787, il prit une part importante aux guerres du règne de Louis XV  (campagnes de Westphalie, de Baviére et de Bohême puis des Pays Bas) Il fut gouverneur de la Picardie en 1757, et également gouverneur de la ville de Condé en 1763.  On lui doit ainsi la restauration de la « folie » de la famille, en forêt de Bonsecours, du Pays de Condé sur Escaut. Magnifique château dénommé  « l’Hermitage » élevé de 1748 à 1762, puis surtout de 1786 à 1789, il est dû à l’architecte Jean Baptiste Chaussard. Toujours visible et visité il appartient maintenant à Monsieur et Madame Gonneau.